Roman Proniaev

L’art de Roman Proniaev nous rend complices des recherches artistiques d’un peintre russe contemporain pour qui chaque étape de son évolution constitue l’accomplissement des précédentes. La force de son art réside dans la simplicité et la pureté des formes qu’il atteint tout naturellement grâce à son sens de la précision et du détail. Le caractère abstrait de ses tableaux le rapproche de certaines formes contemporaines du modernisme. Son intérêt pour le dadaïsme est influencé par sa passion pour Hans Arp, l’un des fondateurs du mouvement Dada à Zurich en 1916. Tout en étant adepte de ce courant qui ignore l’esthétique et critique la logique du processus artistique, l’art de Roman Proniaev reste en marge de ces caractéristiques. Art de l’abstraction et de la pensée irrationnelle ou de son absence, Dada remet en question les valeurs traditionnelles dans l’art, tandis que Roman les estiment tout particulièrement.

 

La plupart des idées dans les œuvres de Roman Proniaev sont nées de son grand intérêt pour la nature dont il puise ses perceptions et ressources, la nature qu’il voit à travers le prisme de sa spiritualité et de sa sensibilité. Et bien que certaines de ses œuvres soient sombres à cause d’une gamme foncée, elles ne sont pas tristes. Pour lui le noir n’est pas une couleur triste car le noir pur n’est jamais présent dans ses œuvres. On y observe des successions de couches, une superposition de peinture, une complexité des couleurs. Certaines de ses œuvres nous font découvrir une tendance qui confirme l’abandon des ornements au lieu de leur accumulation. Cette approche minimaliste résulte de la volonté de l’artiste de voir et de situer ses œuvres dans le cadre d’intérieurs minimalistes.

 

Sa passion pour la découverte de nouveaux pays, de nouvelles personnalités ainsi que ses voyages en Europe – élargissent son regard et sa perception de la diversité.

Depuis 2011, il vit en Bulgarie et découvre de nouvelles possibilités de réalisation artistique. Les expositions à Sofia et dans d’autres villes du pays, les participations à différents projets artistiques lui ont permis de rencontrer beaucoup d’artistes bulgares dont il parle avec respect. En 2013, Roman Proniaev devient membre de l’Union des Artistes Bulgares et deux ans plus tard, il reçoit le premier prix pour son diptyque „Albinos” lors de l’exposition collective organisée par l’Union des Artistes Bulgares. Il souligne alors l’importance de l’école de peinture bulgare. Il est impressionné par cette concentration de talents dans un pays aussi petit que la Bulgarie.

 

Dr D. Kissiova-Gogova,
Critique d’art, Galerie Nationale d’Art Bulgare, Sofia.
Traduit du bulgare par Iva Dikova.

Expositions

2017 – Galerie Jérôme Blaiset, exposition collective // Bordeaux

2017 – Foire d’Art Contemporain « St – Art » (Galerie Montesquieu) // Strasbourg

2017 – Salle M.H. Gouleau, exposition personnelle // Sautron

2017 – Foire d’Art Contemporain « ART- up » (Galerie Montesquieu) // Rouen

2017 – Salon « Lausanne ART FAIR » (Galerie Montesquieu) // Lausanne (Suisse)

2017 – Tour Saint-Aubin, exposition personnelle // Angers

2016 – Galerie-atelier « La Serre », exposition personnelle // Orvault

2016 – Eglise Notre Dame de Port Bail, exposition personnelle // Port Bail

2016 – Galerie « Montesquieu », exposition personnelle // Nantes

2016 – Salon d’Art Contemporain « Art3f », Galerie « Montesquieu » // Nantes

2016 – Salon international d’art contemporain « Puls’Art » // Le Mans

2015 – Galerie de l’Union des artistes bulgares, exposition collective // Sofia (Bulgarie).

2015 – « Galerie 73 », exposition personnelle // Belgrade (Serbie).

2015 – Galerie « Bulgaria », exposition collective // Sofia (Bulgarie).